TRADITIONS ET FÊTES DE NOEL EN ITALIE 

En Italie les traditions de Noël sont différentes d’une région à l’autre. Les enfants ne reçoivent pas tous leurs cadeaux en même temps.

 

Il BABBO NATALE e LA BEFANA

Dans les régions du Nord de l’Italie, c’est « il BABBO NATALE » père Noël  ou « Gesù Bambino » petit Jésus qui apportent les cadeaux le 25 décembre.

Mais la tradition veut  que ce soit « LA BEFANA » qui apporte les jouets le jour des Rois 6 décembre. Elle est représentée par une sorcière âgée, mais très gentille. Elle se déplace sur son balai et passe par les cheminées  comme le père noël pour distribuer les cadeaux et les gourmandises. Si l’enfant a été sage durant l’année il aura un beau cadeau, par contre s’il n’a pas été très sage il aura à la place de gourmandises du charbon de bois et une orange.

 

LES FRIANDISES DE NOEL



PANETTONE :

Les fruits confits et la pâte d’amande sont à l’honneur dans les boulangerie. Le plus traditionnel des gâteaux italiens, est le PANETTONE sucré et parsemé de délicieux fruits confits ou pépites de chocolats. ( tradition depuis 1490 des Alpes à la Sicile).


L’origine du Panettone demeure encore un mystère. Certains disent que son origine est milanaise, qu’il aurait été fabriqué à  Milan vers le XVème siècle, analogue le Nadalin, connu dès le XIIIème siècle à Vérone,  et ramené par les pâtissiers vénitiens au service de la cour royale des HABSBOURG à Vienne soit l’origine la plus probable du PANDORO et du PANETTONE. La frontière entre la Vénétie et le duché de Milan n’était qu’à une vingtaine de Km du château des SFORZA .


Selon l’une des légendes, le gâteau aurait été servi à la cour du duc de Milan, LUDOVICO LE MORE SFORZA, au moment de noël, Le chef cuisinier, se trouvant à court de dessert, aurait servi la brioche préparée par un simple marmiton, TONI . Le gâteau ayant plu  à la cour, le chef rendit tout le mérite de la découverte à son aide qui donna son nom à la brioche LE PAN DEL TON (le pain de Toni).

La légende plus populaire est celle du jeune aristocrate qui s’éprit de la fille d’un pâtissier nommé TONI . Pour impressionner le père de sa bien-aimée, le jeune homme se fit passer pour un apprenti pâtissier et inventa un pain extraordinaire, sucré , en forme de dôme et d’une finesse peu commune.

Ce nouveau pain aux fruits connut un énorme succès ; les gens affluaient à la boulangerie pour acheter le magnifique PAN DE TONI .


Pendant longtemps, le Panettone fut considéré comme un luxe réservé à une petite élite.

















PANDORO :


Le PANDORO dont la popularité suit de très près celle du Panettone, est un pain  doré est d’origine plus récente  et plus représentatif pour les fêtes de Noël. C’est à Vérone qu’il fut créé il y a une centaine d’années pour la première fois. Haut en forme spécifique d’arbre de Noël, il est saupoudré de sucre glace, évocation de neige ou de scintillement d’étoile.  Si on le coupe horizontalement, chaque tranche ressemble à une étoile.

Tout comme le Panettone, le Pandoro se savoure tel quel, on le nappe de crème ou on t’arrose de sauces au mascarpone, de champagne de chocolat fondu ou de crème fouettée.
















PANEFORTE :


Le PANFORTE  était à l’origine, une friandise de Sienne, en Toscane  sa popularité s’est étendue sur toute l’Italie. On raconte qu’en 1205, les serfs et les paysans du couvent de MONTECELLESI étaient obligés d’apporter aux religieuses des gâteaux au miel et aux épices en guise de recensement.  Ces gâteaux étaient d’un tel  délice qu’ils tombèrent entre les mains des laïques.

Le PANFORTE est rond , composé d’amandes fraiches, agrumes  confits, d’épices et de miel.  On l’apprécie avec un vin sucré de raisins produit par les monastères toscans  il VINO SANTO.













RICCIARELLI :


Les RICCIARELLI sont des petits biscuits fins  en forme de diamants appréciés durant les fêtes de fin d’année. Ils sont composés d’amandes entières fraiches que l’on broie avant de les mélanger avec du sucre et du miel. Les ricciarelli sont soit blancs, recouverts de sucre glace, soit nappés de chocolat fin.



















TORRONE :


Le nougat, aujourd’hui est l’un des gâteaux de Noël les plus populaires en Italie et de plus en plus souvent, vous pouvez le trouver à l’étranger.

Il est composé d’un mélange de blanc d’œuf, miel et sucre, farcie avec les amandes, les noix , les arachides ou de noisettes, recouvert de sucre glace ou de chocolat fins blancs ou noirs.

D’après la légende, le Torrone aurait été inventé par des pâtissiers de Crémone à l’occasion des noces entre Bianca Maria VISCONTI et Francesco SFORZA célébrées le 25 octobre 1441 , même s’il est fort probable que sa véritable origine soit plus ancienne et remonte à l’époque arabe.

Panettone-Stollen.jpg
2-Panettone-13-1-of-1.png
TRE_Pandoro_Slice.jpg
Pandoro2.jpg
TORRONE.png
recette-e17163-panforte-au-chocolat.jpg
Ricciarelli-2.jpg

 


TRADITIONS ET FÊTES DE PAQUES


lines_
PAQUESCJ.png

 

Fêtes de Pâques en Italie et traditions

En Italie les fêtes de Pâques commencent  à la célébration du Mardi Gras.

le  dimanche des rameaux,  toutes les églises italiennes béniront les rameaux d’oliviers pour se rappeler de l’entrée de Jésus Christ à Jérusalem. les Catholiques célébreront le Vendredi Saint, avec de nombreuses processions, en italien Passioni Viventi. Qui rappelle la souffrance de Jésus lorsqu’il fut mis en croix.

Pâques  sera le jour de réjouissance.

Les Italiens ont l’habitude de fêter Pâques non pas en famille mais avec des amis: « Natale con i tuoi, Pasqua con chi vuoi », en français la traduction est « Le Noël avec les tiens, les Pâques avec qui tu tiens ». Nombreux italiens qui partent en voyage pour les fêtes de Pâques.

Le dimanche de Pâques est consacré au festin familial. L’agneau rôti est la pièce maîtresse du repas de Pâques. Il rappelle  l'agneau de Dieu qui a donné sa vie pour le Salut du monde.

Les Milanais  mangent des gâteaux en forme de colombe : la "Colomba" qui symbolise la bonne nouvelle et termine le repas de Pâques dans la joie. La colombe est un  symbole de Pâques. Dans l’épisode du déluge, cet oiseau revint à l’arche de Noé en tenant un rameau d’olivier dans son bec. C’est le symbole de la paix apportée par Jésus. La "Pastiera" napolitaine est un dessert traditionnel que l'on déguste à Pâques.

A Pâques toutes les excuses sont bonnes pour s’amuser et se divertir, surtout le lundi de Pâques où la tradition veut que l’on fête ce jour en faisant un pique-nique ou en sortant toute la journée.

La tradition des œufs de Pâques 
En Italie  les oeufs et  les lapinsde Pâques  ont un très grands succès mais  la décoration des oeufs de poule  n'existent  pas en italie.   
ce site a été créé sur www.quomodo.com